Forum PJE
Ce forum est administré par des stagiaires du PJE (Prix du Jeune Ecrivain). Ici sont présentés des textes écrits durant les ateliers d'écritures de Lombez, mais également des productions personnelles des membres (nouvelles, romans, poésie)
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

Le début d'un roman
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Forum PJE Index du Forum  .::. Partie publique  .::. Nouvelles

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
Gaspard
PJE

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 96
Localisation: Paris

Message Posté le : Lun 5 Oct - 16:47 (2009)    Sujet du message : Le début d'un roman Répondre en citant

Chers amis et amies, peut-être ai-je déjà parlé de cela à certains d'entre vous ( si ce n'est pas tous, qui sait ), j'écris un roman. Plus exactement, j'en ai écrit un de 400 pages qui ne m'a pas convenu à cause des fautes d'orthographe, des comparaisons pauvres, de la syntaxe bâclées et de milliers d'autres problèmes qui rendaient l'ensemble difficilement accessible au lecteur pour un résultat plus que médian. Pour tout dire, lorsque j'ai commencé ce livre je ne savais pas écrire, et c'est en l'écrivant que j'ai progressé. Aussi j'ai mis au placard ce premier livre pour le recommencer du tout au tout avec mon niveau actuel ( que je juge plus correct que le précédent ). Je vous donne donc aujourd'hui, solennellement et le cœur empourpré par la fierté futile des écrivains en herbes : le PREMIER PARAGRAPHE du PREMIER CHAPITRE du PREMIER TOME de la saga que je veux conter. N'hésitez surtout pas à me dire ce qui cloche, ça m'aidera trés probablement. Je vous souhaite une bonne lecture et, qui sait, si l'évènement est suivi, peut-être mettrais-je en ligne le paragraphe deux.  Okay

  Le jeune Ombre redressa lentement son sombre heaume et poussa un long soupir. Il essaya de se calmer, mais rien n’y fit. Son Esprit était agité, ses sens à fleur de peau. Il se leva et rouvrit ses grands yeux rouges. Il commença à marcher en long et en large dans la petite pièce, ne trouvant rien d’autre à faire avant que l’heure fatidique ne sonne. Il se rassit et regarda autour de lui. La pièce qui servait de débarras était pleine de couvertures, de tables et de balais, mais quelques armes étaient posées par ordre de grandeur. Le jeune Ombre les observa avec désintérêt, rien qu’à vue d’œil les lames étaient émoussées et les gardes tordues. Des coupe-choux tout au plus. Il tira alors sa propre épée de son fourreau, elle n’était elle non plus pas très belle à voir, mais au moins était-elle maniable. Il posa son regard sur les tranchants de son arme, vérifiant s’ils n’étaient pas dangereux. Certes il voulait remporter ce tournoi d’escrime, mais pas tuer son frère en duel. Les jugeant suffisamment émoussés, il remis la lame dans le fourreau et se rassit. S’il avait eut un cœur il aurait battu la chamade tant il était tendu, mais rien ne battait jamais sous son sombre plastron. Le jeune Ombre se caressa machinalement les cornes et leva ses yeux de braises sur la porte qui venait de s’ouvrir. Un grand Ombre se tenait dans l’encadrement de la porte, sa haute stature se découpait dans la lumière mourante qui émanait du dehors. Ténébrus inspira brutalement et se redressa lentement, plus tendu que jamais. L’Ombre qui venait d’ouvrir le regarda avec gravité et lui lança :
- « C’est l’heure mon petit, en piste ! »
- « Merci. » Souffla le jeune Ombre à son maître d’arme.
  Puis il s’avança dans l’arène. Il plissa un instant les yeux sous la douce clarté crépusculaire qui le blessaient après l’obscurité qu’il venait de quitter. Son frère était déjà arrivé, droit et stoïque face à lui.
- « On dirait que ça a finit par arriver Ténébrus. » Lui lança-t-il cyniquement.
  Ténébrus tordit ses yeux amèrement, ça avait finit par arriver effectivement. Il observa un instant son frère avant de tirer sa lame au clair. Irianus s’était lui aussi préparé pour l’occasion : sa cape et son armure noire avaient été lavées avec attention et la lame de son épée semblait avoir été affûtée des heures durant. Ténébrus tira lentement sa propre arme hors de son fourreau et la dressa face à lui en signe de salut. Son frère fit de même. Ils avancèrent ensuite chacun de trois pas en avant sur la terre battue de l’arène de fortune. A droite, sur des gradins branlants, les autres étudiants Ombres les observaient avec attention, les yeux écarquillés. Le maître d’arme se plaça entre les deux frères, les observa et lança de sa voix de stentor :
- « Que la finale du tournoi commence ! »
  Immédiatement, les lames des deux frères se rencontrèrent brutalement, lançant quelques discrètes étincelles. Ténébrus lança un regard en coin à son aîné.
- « Que le meilleur gagne. » Souffla-t-il avant de reculer de deux pas.

J'attends désormais vos avis et vos commentaires.


Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : Lun 5 Oct - 16:47 (2009)    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

Baron Noir
PJE

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2009
Messages: 24
Localisation: Lille/Denain

Message Posté le : Mar 6 Oct - 21:14 (2009)    Sujet du message : Le début d'un roman Répondre en citant

Hum, intéressant ce duel fraternel voire fratricide en ouverture de ton roman ^^ L'ambiance est bien plantée, le personnage principal bien amené, avec des informations progressives sur son état d'esprit et sur le lieu de l'action. Quelques reproches toutefois :

 - tu utilises un peu trop d'adjectifs qualificatifs, notamment dans les premières lignes, et cela alourdit tes phrases (jeune Ombre / sombre heaume / long soupir --> 3 dans la première phrase). Je pense que tu peux facilement en supprimer quelques uns (idem pour les adverbes en -ment d'ailleurs)
 - "rien qu'à vue d'œil" --> formulation maladroite, tu peux juste mettre "à vue d'œil" ou alors "un simple coup d'œil" en reformulant légèrement la phrase.
 - "elle n’était elle non plus pas très belle à voir"--> maladroit ! Plutôt : "elle non plus n'était pas (très) belle à voir"
 - dans la même phrase, éviter de mettre 2 fois "était-elle" (pour "belle" et "maniable")
 - "vérifiant s’ils n’étaient pas dangereux" --> moi j'aurais mis "s'assurant qu'ils n'étaient pas dangereux", ça me paraît plus fluide avec un relatif
 - "leva ses yeux de braises sur la porte" --> plutôt lever ses yeux vers la porte
 - "l'encadrement de la porte" --> pas besoin de répéter "porte" (de plus je trouve le terme "embrasure" plus joli...)
 - "Ténébrus inspira brutalement" --> plutôt "profondément" ? "brutalement" me paraît bizarre...
 - "L’Ombre qui venait d’ouvrir" --> on sait qu'il vient d'ouvrir cette pu*** de porte !! XD En plus y a pas 36 Ombres dans la pièce ! XD
 - "tordit ses yeux" --> ... ça veut dire quoi ??!
 - "tirer sa lame au clair" --> là je ne suis pas sûr de comprendre : la phrase semble dire que Ténèbrus tire son épée, mais quelques lignes plus loin on lit : "Ténébrus tira lentement sa propre arme". Si la première phrase désigne le frère, il y a une erreur de sujet (en plus l'expression "au clair" n'est pas très clair justement...)
 - remarque générale : tu pourrais introduire le nom de Ténèbrus plus tôt, voire dès le début

Voilà, quelques petites remarques en passant, mais qu'il te sera très facile de corriger. Un incipit qui reste intéressant en tout cas, on attend de connaître l'issue de ce duel ;-)
_________________
God's in his heaven, all's right with the world.


Revenir en haut
              

Gaspard
PJE

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 96
Localisation: Paris

Message Posté le : Mar 6 Oct - 22:28 (2009)    Sujet du message : Le début d'un roman Répondre en citant

d'accooooooooooooord, Shocked hé bien il y en a au moins un qui a eut le courage de me le dire en face. En tout cas merci parce que je pense en effet que j'ai encore beaucoup de choses à changer, aussi bien dans l'incipit que dans la suite, et ce genre de critique m'aide beaucoup. Si les autres ont des avis sur ce texte, n'hésitez pas d'ailleurs.

Revenir en haut
              

Timothée D
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2009
Messages: 177
Localisation: Toulouse

Message Posté le : Mar 13 Oct - 18:20 (2009)    Sujet du message : Le début d'un roman Répondre en citant

ben en fait je l'ai lu, mais j'avais pas le temps de tout mettre comme monsieur le baron. Et oui, un prince a un peu plus d'occupation qu'un baron.. Wink private joke ^^
Sinon, aére un peu plus le texte..  Okay
_________________
à force d'aimer une fleur, on la fait naître.
- proverbe inuit, jeudi 13 nov. remise des prix du pje.


Revenir en haut
              

Gaspard
PJE

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2009
Messages: 96
Localisation: Paris

Message Posté le : Mar 13 Oct - 18:29 (2009)    Sujet du message : Le début d'un roman Répondre en citant

Ok, merci du conseil ! Mais que veux tu, mes idées sont tassées, ramassées sur elles mêmes, à l'image de mon texte Wink
Ps : juste pour me faire une petite pub perso, allez voir dans la galerie pour les membres, j'ai fait une vidéo du pje 2009 au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué. Okay


Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : Aujourd’hui à 23:10 (2018)    Sujet du message : Le début d'un roman

Revenir en haut
              

   Forum PJE Index du Forum .::. Nouvelles
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.